Groupe Rissois d'Histoire Locale (GRHL)

Accueil ->> Recherche



Mon Compte

Participez aux questions sur le site

 
Mot de passe perdu ? - Inscription

Poser une question ?

Vous devez être inscrit sur notre site pour participer au Question/Réponse. inscription

Rechercher

X

Recherche

Les archives :

Archives : La recherche dans les archives locales s’accompagne fréquemment d’un travail de classement et d’inventaire.
C’est le cas à Ris-Orangis où, en 1985 nous avons découvert le fonds de documents anciens dans un état proche de la disparition. Le mauvais classement dû aux déménagements successifs et l’humidité des caves de l’Hôtel de Ville pouvaient mener à la destruction totale.
La découverte, en 1992, d’un dossier de « Police révolutionnaire » concernant le procès du seigneur de Ris Anisson-Duperron, en est l’exemple. Ce dossier a été retrouvé dans un carton de documents destinés à la décharge.
C’est donc le premier travail que nous avons effectué qui nous a permis de bien connaître notre passé.

 

Les cartes postales anciennes

Lorsqu’en 1981, le responsable du Service culturel municipal lance un appel pour la création d’un groupe de travail sur l’histoire de notre ville, une quinzaine de personnes à répondu « présent ».
Chacun apportant photos ou cartes postales personnelles, ce qui a permis de constituer des collections ; actuellement c’est un fonds de 1800 cartes postales de Ris-Orangis et une quantité importante de photos qui peuvent être consultés.

 

L'archéologie

Plusieurs découvertes fortuites depuis la fin du XIXème siècle ont révélé les traces d’une occupation très ancienne du site de Ris. Une fouille de sauvetage réalise de 1986 à 1988, aux abords de la route nationale à l’angle de la rue Jean Jaurès  a permis de mettre au jour un site gallo-romain dont le mobilier est conservé par le GRHL.

 

La généalogie

Depuis 1985 le GRHL a entreprit le relevé systématique des actes de naissance, mariage et décès dans les registres paroissiaux et d’état-civil. Les archives municipales sont riches de registres dont les plus anciens remontent à 1601 (règne d’Henri IV).
Exception faite des 100 dernières années qui restent protégées c’est donc trois cent deux ans de dépouillement représentant plus de 25 000 actes qui ont été enregistrés sur informatique.
Aujourd’hui toute personne, ayant eu des ancêtres à Ris-Orangis et faisant des recherches généalogiques peut s’adresser au groupe pour obtenir les renseignements souhaités.
Mis à part les reproductions, ce service est gratuit.

 

Les témoignages oraux

Pour connaître, conserver et transmettre notre histoire, même la plus récente, nous avons besoin de la mémoire de nos anciens.
Ainsi nous invitons souvent les vieux Rissois, de moins en moins nombreux, à participer à des projections ou des débats qui nous apportent le témoignage de la vie quotidienne de la première moitié du XXème siècle.
Grâce à eux le patrimoine local s’enrichit de jour en jour.
Le moindre souvenir, la moindre anecdote sont importants.