Groupe Rissois d'Histoire Locale (GRHL)

Hier-Aujourd'hui ->> Culture ->> Archéologie



Mon Compte

Participez aux questions sur le site

 
Mot de passe perdu ? - Inscription

Poser une question ?

Vous devez être inscrit sur notre site pour participer au Question/Réponse. inscription

Rechercher

X

Agenda

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archéologie


Les mots clés :

- Culture

Il n'y a pas d'autres photos pour le moment...

Cette  fiche, consacrée aux découvertes archéologiques faites à Ris-Orangis entre 1869 et 2004, présente des extraits de l'ouvrage " Regards sous Ris-Orangis - La terre nous raconte" publié par le Groupe de Recherche d'Histoire Locale. On peut encore se le procurer à l'adresse de l'Association.
A Ris-Orangis, on trouve de nombreuses traces de nos ancêtres, tant dans la partie basse que dans les quartiers hauts de la ville. Au cours de l'année 1919 des ouvriers travaillant au chargement des bateaux de la société "Les Sablières de la Seine" au lieu où l'on procédait à l'extraction du sable, c'est-à-dire là où se trouve actuellement le stade Emile Gagneux, ont trouvé différents objets de diverses époques allant  du paléolithique et néolithique jusqu'au mérovingien.
Plusieurs objets de l'âge du bronze ont été trouvés au cours de dragages.
En 1869, une lame de poignard  ainsi qu'une hache en bronze sont trouvées dans la Seine (conservées au Musée des Antiquités Nationales).
Aujourd'hui on connaît, en France, 24 lames de hallebardes dont celle de Ris-Orangis.
La lame de Ris-Orangis et celle du Musée d'Auxerre sont d'un type identique. On remarque la position de quatre rivets sur deux lignes, adoptant la forme trapézoïdale du talon.
De ce fait, il semble que la lame de Ris-Orangis et celle du Musée d'Auxerre aient été fabriquées par le même atelier, ce qui peut indiquer qu'elles sont de provenance régionale.Une hache à bords relevés a aussi été découverte dans la Seine.
 

Questions - Réponses